Media > Publications > Les pays bretons dans la crise

Les pays bretons dans la crise

Les pays bretons dans la crise
Auteur : QCD - QUIMPER CORNOUAILLE DEVELOPPEMENT, ADEUPa, AUDELOR, AUDIAR, CAD22
Date : mars 2013

Les pays bretons dans la crise. Évolution de l’emploi et du chômage entre 2008 et 2012. Note des agences bretonnes - mars 2013

Le choc de la crise en Bretagne s’est traduit par des pertes d’emplois importantes : 10 000 emplois salariés de moins en 4 ans.  Parallèlement au choc conjoncturel se poursuit une transformation structurelle de l’économie bretonne, avec des évolutions sectorielles très différenciées. Ainsi, ont été particulièrement touchés par la crise, l’intérim, la construction et l’industrie, tandis que des créations d’emplois ont été enregistrées dans un certain nombre de secteurs tertiaires, notamment  dans le social et l’informatique.

L’impact de la crise a été très différencié selon les territoires, en fonction de leur tissu et structure économiques et de leurs dynamiques propres. Globalement, la baisse de l’emploi a été plus marquée à l’Ouest : tous les pays situés à l’Ouest d’une ligne Dinan-Lorient connaissent une diminution de leurs effectifs salariés, plus particulièrement marquée dans le Nord. A contrario, des créations d’emplois ont été enregistrées dans de nombreux Pays à l’Est de cette ligne, notamment dans les Pays de Vitré, Brocéliande, Lorient ou Loudéac.

Malgré les pertes d’emplois, la masse salariale, qui prend également en compte la qualification des emplois perdus ou gagnés, le temps de travail des salariés et la durée des contrats a progressé, avec des hausses significatives dans la programmation informatique et les services financiers. L’analyse de la masse salariale vient nuancer celle du nombre d’emplois, en particulier dans les Pays de Rennes et Brest, mais également à Pontivy, Fougères et Auray, qui enregistrent tous une progression de leur masse salariale alors que leur nombre d’emplois recule. Le niveau de précarité des embauches est également très différent selon les Pays.

Concernant le marché du travail, le nombre de demandeurs d’emplois a fortement augmenté en 5 ans (+52 000, soit +60%), et ce, sur l’ensemble des Pays bretons. Mais, les hausses les plus importantes ont été observées à l’Est et au Centre de la Bretagne,  alors que dans les Pays situés sur le littoral et à l’Ouest, la hausse du chômage est plus limitée. Ces évolutions du chômage sont autant liées à la démographie qu’à l’emploi local, il y a en effet une déconnexion partielle entre les dynamiques du chômage et de l’emploi.


puce Toutes les publications