Accueil > Actualité > Volet territorial du Fonds Européen pour les Affaires Maritimes et la Pêche: retour sur la réunion de lancement

Volet territorial du Fonds Européen pour les Affaires Maritimes et la Pêche: retour sur la réunion de lancement

Réunion de lancement du volet territorial du Fonds Européen pour les Affaires Maritimes et la Pêche (18/1/2016)

Lundi 18 janvier 2016, Quimper Cornouaille Développement a organisé une réunion de lancement de la candidature cornouaillaise au volet territorial du FEAMP (Fonds Européen pour les Affaires Maritimes et la Pêche). Environ 70 personnes -acteurs de la pêche, l’aquaculture marine, la transformation des produits de la mer, l’innovation, associations et collectivités- ont participé à cet échange.

La réunion était animée par Raynald Tanter, élu en charge des dossiers maritimes à Quimper Cornouaille Développement. Il a rappelé l’importance de mobiliser ces fonds autour d’un projet ambitieux pour la Cornouaille. Pierre Karleskind, Vice-Président de la Région Bretagne en charge de la mer et des infrastructures portuaires, a présenté les axes ouverts par la Région pour ce programme pour lequel 8,5 millions d’euros de FEAMP sont réservés à l’échelle régionale. Robert Bouguéon, Président de l’association Pesca a ensuite fait un retour rapide sur quelques projets emblématiques de l’Axe 4 du FEP (Fonds Européen pour la Pêche), programme pionnier qui visait déjà à mieux intégrer les activités de pêche dans les politiques locales.

C’est maintenant à la Cornouaille de définir ses priorités, parmi tous ces axes qui visent globalement à «positionner les activités de pêche et d’aquaculture au cœur du projet de développement des territoires maritimes».

Les priorités pourront concerner la diversification des sources de revenu des entreprises, un accès facilité aux espaces maritimes, la qualité du milieu marin…

Michel Kerscaven, du Conseil de développement du Pays de Cornouaille, organe qui représente la société civile, a fait part des réflexions qu’ils ont menées sur les enjeux majeurs pour la Cornouaille dans le cadre de cette candidature. Il s’agit notamment de la transmission – reprise des navires de pêche, de l’acceptation des projets aquacoles en mer, de nouvelles valorisations des captures débarquées en Cornouaille (circuits de proximité, e-commerce…) ou encore de l’image des métiers.

Une journée d’ateliers sera organisée en mars 2016 pour décliner le type d’actions qui pourront être mises en place pour répondre aux enjeux de la Cornouaille. Elle sera ouverte à tous, sur inscription. D’ici là, les personnes souhaitant contribuer à cette candidature sont invitées à prendre contact avec Pauline Chalaux, en charge de ce dossier à Quimper Cornouaille Développement, au 02 98 10 34 07.


Dernière modification : 29 janvier 2019
puceToute l’actualité