Accueil > Actualité > Restitution d’une étude "Accès mer"

Restitution d’une étude "Accès mer"

QCD 2018

Une étude « Accès mer », réalisée par Investir en Finistère et cofinancée par Quimper Cornouaille Développement, a été restituée, le jeudi 11 janvier 2018, à Quimper, devant plus de 30 élus, techniciens des collectivités et représentants professionnels de l’aquaculture, pêche et mareyage cornouaillais. 

Élus et professionnels cornouaillais très intéressés

La qualité de l’étude a été soulignée par Raynald TANTER, élu référent maritime à Quimper Cornouaille Développement et Président de la Communauté de communes du Pays Bigouden Sud, et par les professionnels présents.

QCD 2018

L’échange a ensuite ciblé l’activité de cultures marines. Sont intervenus le Comité Régional Conchylicole de Bretagne Sud et la Direction Départementale des territoires et de la Mer (organisation professionnelle et service en charge de l’attribution des concessions de cultures marines).

Cette étude a été cofinancée par le Contrat de Partenariat Région-Pays, Investir en Finistère et Quimper Cornouaille Développement.

Un potentiel de développement des activités de production identifié

Des enjeux et pistes d’action, tant sur le plan de l’urbanisme (SCoT, PLU) que du développement économique (accueil d’entreprises maritimes) ont ainsi été traités. 

L’objectif de l’étude est d’identifier les possibilités d’accueil des activités de production nécessitant un accès à l’eau de mer (aquaculture, mareyage, biotechnologies...). La méthode retenue a permis d’identifier les sites existants, et de repérer les sites potentiels sur la Cornouaille.

logo_Région Bretagne

 

Constats et pistes d’action

Sont ressortis de cette présentation les points suivants:

  • Une des caractéristiques en Cornouaille est l’importance des périmètres portuaires qui accueillent des activités exploitant l’eau de mer (mareyage principalement), par rapport au reste du Finistère, . 20 communes littorales de Cornouaille accueillent ces sites avec un pompage eau de mer.
  • Grâce à une amélioration de la qualité des eaux, on assiste à un redéploiement de la conchyliculture en Cornouaille (Odet, rivière de Pont L’Abbé...).  Mais le territoire ne compte pas de réserves pour l’installation d’établissements (équipés de pompages pour des bassins de purification). Des bonnes pratiques opérées en Morbihan (charte conchylicole) ont été présentées et pourraient permettre d’améliorer la capacité du territoire à accueillir ces établissements.
  • En mer, l’acceptabilité sociétale au développement des concessions de cultures marines et le coût des études à faire réaliser par les aquaculteurs restent à améliorer pour faciliter le déploiement en eaux profondes.
  • Le besoin de terrains de taille importante, équipés de pompages eau de mer et prêts à accueillir des entreprises, a été souligné par Investir en Finistère. Il existe un projet structurant de ce type en Cornouaille porté par une communauté de communes.

Les résultats de ce travail seront prochainement partagés avec les professionnels des cultures marines de Cornouaille et les opérateurs portuaires avec pour objectif d’améliorer l’accueil de ces activités sur le territoire.

A découvrir la cartographie Accès mer pour des activités de production sur le site de Investir en Finistère.


Dernière modification : 29 janvier 2019
puceToute l’actualité