Accueil > Actualité > QCD vous informe: France Stratégie publie une note d'analyse sur la fracture territoriale entre métropoles et "petites villes" en matière d'emploi

QCD vous informe: France Stratégie publie une note d'analyse sur la fracture territoriale entre métropoles et "petites villes" en matière d'emploi

Dynamique de l'emploi et des métiers : quelle fracture territoriale ? Crédit : iStock

L’essor du salariat au 20e siècle a dépeuplé les campagnes. La métropolisation du 21e pourrait vider les petites et moyennes villes. Sauf à ce que la création de richesses des métropoles vienne irriguer les territoires périphériques.

Quant à la question de savoir si les métropoles jouent ou non un effet d’entraînement sur la périphérie, «elle mérite des travaux d’investigation supplémentaires», note l’auteur. Le constat est pour l’heure mitigé. Les territoires non métropolitains suivent en effet des trajectoires diverses. Certains – en Bretagne et en Provence-Alpes-Côte d’Azur – tirent parti de l’économie résidentielle et/ou d’un tissu productif plus résistant. D’autres – dans le Grand-Est, le Centre-Val de Loire, les Hauts-de-France – continuent de payer le prix de la désindustrialisation. Les pourtours des métropoles de Nantes, Rennes et Montpellier créent des emplois quand ceux de Rouen par exemple en perdent…

Découvrir l'étude de France Stratégie en ligne: Dynamique de l'emploi et des métiers : quelle fracture territoriale ?

Et en contre-point: Professeur d’économie à l’université de Poitiers, Olivier Bouba-Olga s’inscrit en faux contre les thèses pro-métropolitaines propagées par France Stratégie et certains géographes. Plutôt que faire grossir leurs territoires et partir à la chasse aux « classes créatives » et aux investissements étrangers, les élus locaux feraient mieux, selon lui, de réaliser des diagnostics territoriaux et d’accompagner le développement des PME locales. Il s’explique. Lire la suite sur le Courrier des maires


Dernière modification : 12 décembre 2018
puceToute l’actualité