Accueil > Actualité > Parution de "Etat des lieux des mobilités touristiques 2017 en Cornouaille"

Parution de "Etat des lieux des mobilités touristiques 2017 en Cornouaille"

QCD, Destination Quimper Cornouaill, 2017

L'Etat des lieux des mobilités touristiques sur le périmètre de la Destination Quimper Cornouaille a été réalisé par l’Agence Ouest Cornouaille Développement (AOCD), l'une des structures facilitatrices de la Destination touristique Quimper Cornouaille*, en lien avec les équipes de Quimper Cornouaille Développement.

L’objectif de la démarche est d’identifier des pistes d’actionsdes solutions pour favoriser la mobilité des touristes devant se déplacer sans voiture dans le cadre de l’arrivée de la LGV en juillet 2017 à Quimper.

Dans la continuité de l’analyse menée par Finistère Tourisme en 2013 sur les mobilités touristiques dans le département, l’ouvrage reprend une trame d’analyse déclinée en 3 temps :

  • l’accès longue distance en Cornouaille,
  • le dernier kilomètre jusqu’à l’hébergement,
  • la mobilité au cours du séjour.

L’accès longue distance en Cornouaille

L’accès à la Cornouaille par la route reste prédominant. En 2016, 86 % des touristes présents sur la Destination Quimper Cornouaille utilisent la voiture pour se rendre sur place (Source : Enquête REFLET, CRT Bretagne, 2016). Malgré tout, les usages tendent à se diversifier : camping-cars, covoiturage entre particuliers,…

Depuis juillet 2017, un gain de 45 minutes en moyenne sur un trajet en train Paris-Quimper avec la LGV et un passage de 7 à 9 allers-retours quotidiens. Une offre maritime importante avec 7 ports structurants permet l’accueil de paquebots et de plaisanciers en escale. L’aéroport cornouaillais, situé à équidistance de ceux de Lorient et Brest, est fragilisé par une baisse de fréquentation, malgré l’existence de lignes saisonnières (Corse, Londres).

A noter, une hausse constante de fréquentation des cars longue distance (cars « Macron ») depuis leur autorisation fin 2015, liée notamment à une tarification compétitive par rapport aux autres moyens de transport.

Le dernier kilomètre jusqu’à l’hébergement

A partir de ces différentes portes d’entrée en Cornouaille (gares, aéroport, axe routier RN165…), tout l’enjeu repose sur les possibilités de parcours jusqu’aux lieux d’hébergement : le « dernier kilomètre ».

L’état des lieux a permis d’analyser les différentes portes d’entrée (3 gares, aéroport, aires de covoiturage) au travers de leurs atouts et faiblesses, des opportunités de développement et des menaces qui pèsent sur ces dernières. Il cite également des exemples de bonnes pratiques ou initiatives mises en place dans d’autres territoires.

Le principal enseignement concerne le décalage entre la répartition géographique de ces portes d’entrées et celle des pôles d’hébergements touristiques, majoritairement situés en zone littorale ou de manière diffuse en zones rurales (gîtes, chambres d’hôtes). Cette situation montre toute la difficulté d’organisation du parcours du « dernier kilomètre ».

A cela s’ajoute notamment une offre de transports publics organisée principalement pour des déplacements domicile-travail (horaires, fréquences), un manque de services pour optimiser les temps d’attente,…

Il convient cependant de noter les projets réalisés ou en cours de réalisation pour faciliter l’intermodalité (pôles d’échanges multimodaux) ou le récent passage de la compétence « Transport » du Département du Finistère à la Région Bretagne, qui peuvent être des opportunités à saisir pour améliorer la fluidité entre les trains et les cars interurbains.

La mobilité au cours du séjour

Dans cette partie, l’état des lieux s’attache à une présentation complète des solutions offertes aux touristes pour se déplacer sur le territoire : mobilités douces (pédestre, vélos…), transports publics (TER, cars, bus…), location de véhicules, taxis et VTC, dessertes maritimes.

Il est complété par une analyse des forces et marges de progression de chaque EPCI cornouaillais pour faciliter les déplacements touristiques. Ici aussi des bonnes pratiques inspirées d’autres territoires sont évoquées ainsi que des propositions de pistes d’actions.

Enfin, la diffusion de l’information sur les solutions de mobilités reste primordiale. La Région Bretagne dispose depuis plusieurs années avec BreizhGo d’un outil puissant centralisant les données de l’ensemble des réseaux de transports publics du territoire. L’information sur les transports privés et collaboratifs reste par contre plus segmentée et donc moins accessible.

Des initiatives comme l’opération régionale « En Bretagne sans ma voiture » portée par le CRT Bretagne doivent permettre de fournir une meilleure information aux touristes sur les solutions de mobilité offertes lors d’un séjour en Cornouaille.

Découvrez l'Etat des lieux des mobilités touristiques 2017 en Cornouaille

 

ill_conf_presse_mobilites_touristiques_003

Pierre PLOUZENNEC, Président de l'AOCD, Vice-président de QCD, a présenté les éléments marquant de cette étude et les pistes d'actions potentielles à mettre en œuvre en conférence de presse, le mardi 19 décembre 2017, à l'issue du Conseil d'administration de l'Agence.

* La Destination touristique régionale Quimper Cornouaille Bretagne

La Destination touristique Quimper Cornouaille, reconnue par la Région Bretagne en 2013, est un territoire de projets touristiques communs. Elle est animée et coordonnée par les structures facilitatrices Quimper Cornouaille Développement (QCD) et l’Agence Ouest Cornouaille Développement (AOCD


Dernière modification : 29 janvier 2019
puceToute l’actualité

  • Développement économique et accompagnement filières

    Mathilde Paillot
    Chargée de mission tourisme

    +33 (0)2 98 10 34 53

  • Développement économique et accompagnement filières

    Stéphane Allain
    Chargé de mission porteurs de projets et démarches qualité

    +33 (0)2 98 10 34 51