Accueil > Actualité > Mobilités touristiques en Cornouaille: l’arrivée de la Ligne à Grande Vitesse en 2017, une opportunité à saisir pour accueillir des visiteurs sans voiture

Mobilités touristiques en Cornouaille: l’arrivée de la Ligne à Grande Vitesse en 2017, une opportunité à saisir pour accueillir des visiteurs sans voiture

Quelles sont les solutions de mobilités pour les touristes en Cornouaille, et notamment ceux qui choisissent d’y venir sans leur voiture? Tel était le thème de la rencontre organisée le 12 octobre 2016 par la Destination Quimper Cornouaille et qui a réuni plus de 50 personnes, élus et professionnels du tourisme, à l’UBO (Quimper).

Séminaire mobilités touristiques en Cornouaille (12/10/2016)

Après une présentation d’un premier état des lieux des mobilités et des solutions de transports pour les touristes en Cornouaille* par Anne-Claire URVOAS, chargée de mission tourisme de l’Agence Ouest Cornouaille Développement (travail réalisé dans le cadre de la Destination Quimper Cornouaille en lien avec les équipes de Quimper Cornouaille Développement), plusieurs intervenants se sont succédés pour traiter de ce sujet si important pour un territoire périphérique comme la Cornouaille.

Les enjeux ne manquent pas:

  • coordonner les acteurs pour assurer une complémentarité des offres,
  • optimiser les services existants en saison estivale ou en créer de nouveaux,
  • faciliter les mobilités douces,
  • développer l’intermodalité et rendre attractive l’offre alternative à la voiture,
  • assurer la lisibilité de l’information,
  • attirer une nouvelle clientèle avec une offre de séjours adaptée

«Paris-Quimper en 3h30 plusieurs fois par semaine, ce sera une réalité à partir de juillet 2017»
C’est le message que Serge LE ROUX, responsable de la communication de la SNCF en Bretagne, a tenu à faire passer. Ce gain de temps sera synonyme d’afflux de nouveaux touristes, la SNCF évoquant le chiffre de 1,5 million de voyageurs supplémentaires à horizon 2020 sur la ligne TGV Atlantique. Parallèlement, la SNCF souhaite simplifier le parcours du voyageur en proposant des offres « porte à porte » : des services de mobilité partagée sont déployées avant et après le train (vélo, car, bus, location de voiture, covoiturage…). L’ensemble étant accessible sur smartphone avec l’application SNCF.

Séminaire mobilités touristiques en Cornouaille (12/10/2016)

Le projet régional « En Bretagne sans MA voiture » porté conjointement par l’ADEME et le CRT Bretagne montre également tout son intérêt. Au-delà du souhait de construire une offre de séjours touristiques sans voiture personnelle, de promouvoir l’offre d’éco-mobilité existante en Cornouaille et de participer au développement de modes de déplacements doux, ce projet vise également à intégrer les démarches déjà existantes dans la stratégie plus globale de développement d’un tourisme durable en Bretagne (la Bretagne vient d’ailleurs d’être classée dans le top 100 mondial des destinations les plus « vertes », par l’association Green Destinations).

La voiture n’est plus autant qu’avant un symbole de réussite sociale, un marqueur dans la société. Les utilisateurs attachent de plus en plus d’importance à sa valeur d’usage plutôt qu’à sa propriété. Les solutions d’autopartage, de covoiturage… qui se développent, témoignent de cette évolution.

Pour preuve, la diminution régulière du taux d’équipement en voiture personnelle dans les grandes agglomérations et notamment à Paris qui est un important bassin de clientèle pour la Cornouaille (250 000 ménages à Paris intra muros ne disposent pas de véhicules).

Les hébergeurs cornouaillais sont donc invités à se manifester pour intégrer des offres de séjours clés en main à proposer à ces nouveaux touristes.

Enfin, le constat partagé par tous a été la nécessité de trouver des solutions pour faciliter l’enchainement des différents modes de transport, afin d’éviter les ruptures (absence de moyens de transport sur le trajet menant à sa destination) et réduire au minimum les temps d’attente entre 2 moyens de transport. En effet, il serait véritablement dommage de perdre, une fois arrivé sur le territoire cornouaillais, les gains de temps apportés par la ligne LGV.

Le chantier est donc ouvert et tous les acteurs locaux se doivent d’y participer pour ne pas passer à côté de cette opportunité.

Les élus de Cornouaille y seront d’ailleurs invités lors d’un prochain séminaire de Quimper Cornouaille Développement, le 19 janvier 2017, dont le thème sera les impacts de l’arrivée de la Ligne à Grande Vitesse (LGV) et les opportunités des nouvelles mobilités en Cornouaille.

*le diagnostic a été réalisé à l’échelle de la Cornouaille selon la méthodologie de l’étude départementale menée en 2013 par l’ADT Finistère Tourisme.


Dernière modification : 12 décembre 2018
puceToute l’actualité